dans lactualite

Extrait de la Quatrième de couverture du livre de Ingrid Hayes : Radio Lorraine coeur d'acier, 1979-1980 Les voix de la crise aux éditions Presse de Science Po

Le 17 mars 1979, Radio Lorraine cœur d'acier, « radio de lutte » de la CGT, émet pour la première fois, au vu et au su de tous mais en totale illégalité. Au plus fort des mobilisations contre le démantèlement de la sidérurgie, s’y retrouvent syndicalistes, ouvriers, femmes de sidérurgistes, commerçants, immigrés, enseignants, journalistes et artistes venus de Paris. Jusqu’à ce que la CGT mette un terme brutal à l’aventure, quinze mois plus tard.

Les cheminots ont débuté mardi 3 avril une grève qui pourrait durer trois mois contre a réforme du gouvernement. Une reforme qui vise à supprimer le statut des cheminots, à changer le statut juridique de la SNCF et préparer l'entreprise à l’ ouvrir à la concurrence. Derrière cette réforme se cache des enjuex de taille pour notre pays.

Pour nous en parler nous avons reçu dans le magazine Dans l'Actu, Laurent Saint-Supéry, contrôleur SNCF et secrétaire de la CGT Cheminots à Toulouse, ainsi que Boris Beaudouin, de l’udc cgt 31. Nous verrons avec ce dernier comment la réforme de la SNCF s'inscrit dans un projet plus large de casse de la fonction publique. 

- Réécoutez le magazine « Dans l’Actualité » du 25 janvier 2018 consacré aux EHPAD :

Les syndicats CGT, CFDT, FO, Unsa, CFTC, CFE-CGC et SUD appellent les personnels des Ephad (Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) et des services à domicile à une journée nationale de grève et de mobilisation le 30 janvier "pour dénoncer le manque d’effectif et les conditions de travail de plus en plus dégradées. A Toulouse un rassemblement se tiendra à 14h devant le conseil départemental de la Haute Garonne. 
Pendant 50mn des syndicalistes et professionnelles du secteur ( Céline Astugue, François Bodereau, Mélanie Talbi, Alain Maurial) nous décrivent la situation.

 

Réécoutez « Dans l’Actualité » le magazine social et syndical de Radio Mon Païs.