Les agents des Voies Navigables de France protestent contre les suppressions de postes et la dégradation de leurs conditions de travail. Dans cette interview Nadia Bazri Lamour de la CGT à la VNF nous parle des missions des voies navigables de France mais aussi des spécificités de cette institution.

La syndicaliste revient sur la dégradation des conditions de travail et du service rendu aux usagers. Et enfin on apprend que la VNF a des velléités immobilières qui pourraient bien faire le bonheur des promoteurs au détriment de l'intérêt général.

 

Ecoutez l'émission dans son intégralité

Dans l'Actualité : http://www.radiomonpais.fr/vos-emissions/dans-l-actualite/1360-dans-l-actu-la-vnf-gerard-modillat-le-dal31.html

Le DAL 31 demande à Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président  Toulouse Métropole,  la mise en place d'un Reférendum d'Initiative Citoyenne sur l'Encadrement des Loyers. Cette demande s'appuie sur l'analyse tirée du Rapport sur l'Accessibilité au Logement dans Toulouse Métropole publié par le DAL. Si l'on en croit ce rapport il y aurait une augmenation de 13% de demande de HLM sur Toulouse alors que les prix de l’immobilier auraient augmenté de + 6,3 % en 2018. Le rapport montre également que seulement 3 % des attributions concernent la tranche des revenus les plus modestes (de 0 à 450 euros) alors qu’elle représente 11 % de la demande globale.…

Des chiffres inquiètants qui, pour le DAL, sont la conséquence directe de la spéculation immobilière et de la gentrification du centre ville.

Le 19 février  le réalisateur et écrivain Gerard Mordillat était à la bourse du travail pour présenter et parler de son film «Mélancolie ouvrière»
Un film sur Lucie Baud ouvrière en soie dans le Dauphiné qui a mené de grandes grèves à Vizille et à Voiron.

Une soirée organisée par la cgt Mairie de Toulouse.

Un reportage réalisé par Jérôme Massé.

 

Le samedi 9 février se déroulait le douzième acte des gilets jaunes. De nouveaux blessés sont à déplorer. A Paris un jeune homme a eu la main arrachée à cause d'une grenade de désencerclement, à Toulouse un jeune fille a été victime d'un LBD et des reporters photographes ont été la cible de la police. Ces blessés rejoignent la cohorte de ceux à qui il manque aujourd'hui un œil, une main, ou sont contraint d'afficher sur leur front une blessure de guerre avec au minimum une dizaine de points de suture.

Au regard du nombre de blessés nous sommes en droit de nous interroger sur les pratiques policières en cours dans notre pays. c'est ce que nous avon sfait avec  Pascal Gassiot, membre de l'Observatoire des Pratiques Policières.

 

Interview:

Il est possible de proposer à tous les salariés des vacances abordables, éthiques et responsables. L'association TLC (Tourisme, Loisirs, Cultures) le prouve depuis plus de 30 ans.

Partie prenant de l'économie sociale et solidaire, TLC propose un tourisme social  dont l'objectif est de rendre effectif « le droit aux vacances de qualité pour tous» tout en conservant une exigence de mixité sociale et des pratiques respectueuses de l'environnement et des salariés saisonniers.

Le président de TLC Philippe Moitry et Didier Bousquié membre du CA de TLC nous présentent la philosphie de cette association et son évolution pour les années à venir.

Le collectif des Pradettes s'inquiète du desert médical qui touche le quartier. Le collectif dénonce une mise en danger sanitaire de la population la plus fragile. Alors que ce quartier comprend 12 000 habitants et qu'il fait face à un accroissement important de population l'accessibilité aux soins médicaux y est réduite à néant.

Le quartier des Pradettes n'est pas le seul dans ce cas. A Borderouge les habitants connaissent la même situation.

Selon une association de médecin près de 42 % des médecins généralistes de la Ville rose ont plus de 60 ans, et moins de 10 % des médecins tout juste diplômés s’installent à Toulouse. En octobre 2017, le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, a signé un convention entre plusieurs acteurs (Agence régionale de santé, Ordre des médecins, Caisse primaire d’assurance maladie, Toulouse Métropole Habitat…) afin de favoriser l’installation de nouveaux professionnels de santé « vers les zones sous-dotées et celles en passe de le devenir ». 

En ce qui concerne le quartier des Pradettes rien ne semble bouger dans le bon sens, et les habitants se sentent oubliés.

Interview de Nicole Fenon et  Simon Labric membre du collectif des associations des pradettes